Interview

Anne Ledru

2387365764_a90e07deda_m


Pseudo ou nom réel ?

C’est mon nom réel. L’idée de départ était de permettre à ma famille et à mes connaissances de lire mon roman. Dès lors, pourquoi se cacher derrière un pseudo ?

 

Tu habites où ?

J’habite à Tournai « intra muros ». J’ai la chance d’avoir un jardin où je fais pousser légumes, fleurs et arbres fruitiers en espalier.

 

En plus de l’écriture, as-tu d’autres passe-temps ?

J’aime le jardinage. Quand j’ai le temps, je pratique le Tai-chi et la peinture à l’huile.

 

Ton job ?

Je travaille à Lire et Ecrire comme formatrice en alphabétisation d’adultes.

 

Un souhait ?

Laisser une planète viable pour nos enfants.

 

Pourquoi t’es chez Chloé des Lys ?

Une maison d’édition sur internet a accepté de publier mon roman à compte d’auteur. J’ai pensé que cela ne me permettait pas de savoir si mon roman valait la peine d’être publié puisque je prenais tous les risques (surtout financier). Une connaissance m’a parlé de Chloé des Lys et j’ai porté mon roman qui a été accepté. A part cela, je n’ai pas contacté d’autres maisons d’édition. Ce qui m’a plu chez Chloé des Lys, c’est leur convivialité et leur volonté de donner la même chance à chacun qu’il soit connu ou non.

 

T’écris quoi ?

J’ai écris un roman sur plus de 15 ans pendant mes vacances. C’était un moyen de sortir du monde réel quand la révolte devant l’incapacité de la population et de nos décideurs politiques à prendre au sérieux les problèmes environnementaux, sociaux et économiques de la planète me prenait trop la tête.

 

Qu’est-ce qui te fou en rogne ?

Le chacun pour soi et la mauvaise foi.

Une maxime ?

Je ne sais pas qui l’a écrite mais j’aime beaucoup. A méditer.

« De nos jours, il faut moins craindre le bruit des bottes que le silence des pantoufles ».