Editions Chloé des Lys

22 septembre 2017

"Le temps de l'errance" de JF Foulon : un avis de Bernard Delcord

À la recherche du temps révolu…

 

Après Obscurité, un premier roman paru chez Chloé des Lys à Barry, en Wallonie picarde, et dont nous avons écrit dans ces colonnes tout le bien que nous en pensons, Jean-François Foulon revient – à nouveau chez cet éditeur – sur la scène littéraire avec un recueil de poèmes en vers et en prose intitulé Le temps de l'errance par lequel il entraîne le lecteur à la découverte de lieux divers, lointains ou non, réels ou pas, qui sont autant de prétextes de retours aux sources, de questionnements sur le monde comme il (ne) va (pas) et de miroirs des sentiments que fait naître la nostalgie du temps perdu.

 

Extrait :

 

Été pluvieux

 

Trois gouttes d'eau descendent lentement

Le long d'une feuille,

Vestiges d'une averse

Au cœur de l'été.

 

Trois gouttes d'eau qui coulent

Le long de ta joue,

Et ton cœur en pleurs

En plein juillet.

 

Trois gouttes d'eau qui tombent sur le sol

Puis s'évaporent

Dans la chaleur estivale.

 

Trois gouttes d'eau au goût de sel

Qui tombent sur ton cœur.

C'est tout l'été qui pleure.

 

Joli, n’est-il pas ?

 

Bernard DELCORD

 

Le temps de l'errancepar Jean-François Foulon, Barry, Éditions Chloé des Lys, février 2016, 223 pp. en noir et blanc au format 14,7 x 20,7 cm sous couverture brochée en couleurs, 16,50 €

Posté par chloe_des_lys à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 septembre 2017

Silvana Minchella dans Bruxelles Culture

bruxelles culture 15 mai 17_Page_1

bruxelles culture 15 mai 17_Page_2

bruxelles culture 15 mai 17_Page_3

bruxelles culture 15 mai 17_Page_4

Posté par chloe_des_lys à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2017

C.-L. Desguin en dédicace à l'Eimap de Marchienne-au-Pont

Petit retour quelques mois en arrière (on a pris un peu de retard ;-) ), à Marchienne-au-Pont avec Carine-Laure Desguin !

*   *   *   *   *

Merci à vous tous qui êtes passés ce samedi 13 mai 2017 à l’Ecole Industrielle de Marchienne-au-Pont (EIMAP, rue Tourneur, 1) à l’occasion de ses Portes Ouvertes.

thumbnail_IMG_3169

— Carine-Laure, par quel effet du hasard Eric Allard http://lesbellesphrases.skynetblogs.be/ et toi dédicaciez à l’EIMAP ?

— Oh, très simple. Cette année, le thème des journées Portes Ouvertes était « Le livre dans tous ses états » et la bibliothèque Marguerite Yourcenar, toute proche de cette école, fut donc invitée. Les Compagnons du livre, signets, Mundaneum, tout cela fut présenté sur le stand organisé par Serge Budahazi.

— Serge Budahazi ?

— Ben oui, le bibliothécaire.

— Ah oui, bien sûr !

— Chaque année, des centaines de personnes viennent prendre connaissances des travaux des étudiants. De l’exposition de chapeaux jusqu’à l’exposition de photos, en passant par l’Art floral, l’infographie, il y en a pour tous les goûts…

www.eimap.be 

 

Et merci aux amis auteurs, Lorenzo Cecchi et Gaëtan Faucer qui sont passés par là !

 

Press book C.-L. Desguin:

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/press-book/32061526.html

 

Posté par chloe_des_lys à 08:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 septembre 2017

June de Pauline Vandersanden

Titre : June

Auteur : Pauline Vandersanden

Roman adulte, parution 2017

Editeur : Editions Chloé des Lys

N° ISBN : 978-2-87459-973-6

Prix : 19,30€

 

thumbnail_9782874599736_1_75

 

 

Biographie

Née en région liégeoise en 1990, je passe mon enfance à la campagne et décide, à vingt ans, d’emménager au cœur de la Cité Ardente. Mon diplôme de professeure de français en poche, j’additionne les expériences dans différentes écoles. Amoureuse des mots depuis toujours, je n’ai jamais cessé de noircir du papier blanc jusqu’au jour où j’ai décidé d’assembler les bouts de mots, les bouts de maux, parfois, au sein d’un roman. June est mon second livre.

Résumé

« June » comme le mois de juin et le prénom de l’héroïne. C'est avant tout l'histoire d'une rencontre entre deux êtres fragilisés. Mais aussi celle d'une reconstruction, d’un commencement. C’est l’influence de notre enfance sur nos choix d’adulte. C'est l'amour, le vrai, celui qui fait grandir. Mais c'est aussi la difficulté d'exister, à deux. Et de résister au temps qui passe. La difficulté de s'abandonner et de pardonner. « June » bouscule les codes, les préjugés.        

N°ISBN : 978-2-87459-973-6

Extrait

Elle n’avait plus de cœur. Il s’était détaché de sa poitrine, ce matin-là. Quand les mots s’étaient dispersés dans l’air. « Ça ne marchera pas. Nous deux, ça ne fonctionnera pas. Tu es où là ? Avec qui es-tu quand je te tiens dans mes bras ? Pour qui sont tes sourires ? ». Elle les avait reçus comme un coup de poignard. Ils avaient pénétré ses oreilles, avaient atteint sa tête et étaient repartis aussitôt, emportant dans leur course son cœur éreinté. Elle l’avait fixée un long moment. Sans rien dire. Avait croisé les bras sur sa poitrine comme pour protéger le trou béant qui lui creusait désormais le haut du corps. Elle déambulait dans la ville. Étrangère à elle-même. Une partie d’elle s’était envolée ce matin-là. Elle ne pourrait plus jamais aimer. Elle ne pourrait plus jamais s’abandonner. Elle priait pour que le temps s’accélère. Pour que les images au goût du souvenir défilent. Les blessures se pansent. Pour que les creux se remplissent à nouveau. Elle priait. En silence. Elle ne pensait plus à rien. Seulement à June. June. Tout le temps, toujours. Sans pause, ni répit. Elle lui manquait comme le bras manque au manchot. Le thé à la tasse. La voix au muet. Elle lui manquait. Et elle aurait cent fois préféré qu’on la balance toute entière au feu plutôt que de ressentir cette douleur qui la consumait de la même manière. Elle revoyait son visage qui venait se déposer, se loger. Bien au chaud. A l’abri. En sécurité. Elle ressentait la chaleur de ses bras maigres, les nuances de son odeur, le crépitement de sa voix. Elle la ressentait toute entière. Et puis elle ressentait le vide. A chaque fois.

Dimensions

190 g

122 p.

Posté par chloe_des_lys à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]