04 février 2018

Commentaire : Laurent Dumortier, D’hivers et d’ivresse,

Des notations brèves, incisives, percutantes…Des mots lancés comme des cailloux, parfois pour faire simplement des ronds sur l’eau, parfois, sait-on jamais, pour se venger, de qui, de quoi? C’est la vie… Mais les Petits Poucets rêveurs trouveront toujours des cailloux sur leur chemin, des cailloux à prendre dans ses mains, lisses comme des galets ou plein d’éclats. Pour jouer. Des cailloux qui font mouche à tous les coups Un avis à lire ici : http://areaw.org/laurent-dumortier-dhivers-et-divresse-poemes-chloe-des-lis/
Posté par chloe_des_lys à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2018

Thierry Ries a lu « L'homme à tête de taureau » de Christian Neerdael

CHRISTIAN NERDAL, L’homme à tête de taureau, éd. Chloé des lys, 2015. Cet homme, à tête de taureau, n’est pas donneur de leçons. Pas plus que le poète. Christian Nerdal se regarde du dedans, observe plaies, sel sur les lèvres, antimatière de ce monde et passe le mot. Tout y surgit, vie, famille, alchimies, mythes et foi (que serait un poète sans une matrice de spiritualité ?), amour et mort. Puis la langue, ses sonorités cocasses, lancinantes, étranges, parfois coquines, accidents heureux, coïncidences à saisir. Tout trouve grâce et... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2017

Avis de lecteurs : Jardiner dans les étoiles de François NOUL

Jardiner dans les étoiles de François NOUL Résumé: Louis est décédé. Il est aujourd'hui jardinier des étoiles au service du divin et des galaxies. Toutefois, dès qu'il a le temps entre deux plantations célestes, il vient rendre visite à son épouse dans sa chaumière. Ils parlent ensemble de la pluie et du beau temps, et des souvenirs de leur belle vie. Mon avis: truculent, tendre, doux, paisible et comique à la fois... Ce recueil de petits récits retraçant les petites aventures de Louis, de Virgile, du coq Arsène et bien... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2017

Avis de lecteurs : Les Douze Travaux de Joyeux Boy

"Je connaissais vaguement l'histoire d'Elephant-Man mais j'avoue que je ne m'y étais pas attardée plus que ça. Au début de ce roman, les auteurs nous rafraichissent la mémoire et j'ai beaucoup aimé me rappeler de toute cette histoire. Une histoire d'amour commence le roman, c'est un peu plat, sans beaucoup d’intérêt. Je trouve l'écriture enfantine, pas très mature. Les mots utilisés sont trop simples, les phrases et le style sont un peu trop banals. Mais petit à petit, un vrai thriller prend forme. Nous assistons à une course... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2017

"Le temps de l'errance" de JF Foulon : un avis de Bernard Delcord

À la recherche du temps révolu…   Après Obscurité, un premier roman paru chez Chloé des Lys à Barry, en Wallonie picarde, et dont nous avons écrit dans ces colonnes tout le bien que nous en pensons, Jean-François Foulon revient – à nouveau chez cet éditeur – sur la scène littéraire avec un recueil de poèmes en vers et en prose intitulé Le temps de l'errance par lequel il entraîne le lecteur à la découverte de lieux divers, lointains ou non, réels ou pas, qui sont autant de prétextes de retours aux sources, de questionnements... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2017

Avis de lecteurs : Les Douze Travaux de Joyeux Boy

"Je connaissais vaguement l'histoire d'Elephant-Man mais j'avoue que je ne m'y étais pas attardée plus que ça. Au début de ce roman, les auteurs nous rafraichissent la mémoire et j'ai beaucoup aimé me rappeler de toute cette histoire. Une histoire d'amour commence le roman, c'est un peu plat, sans beaucoup d’intérêt. Je trouve l'écriture enfantine, pas très mature. Les mots utilisés sont trop simples, les phrases et le style sont un peu trop banals. Mais petit à petit, un vrai thriller prend forme. Nous assistons à une course... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2015

"Micro Âme" d'Emilie Decamp, un avis de Carine-Laure Desguin

Micro Âme, éditions Chloé des Lys, 2015 Micro Âme, des agglomérats de mots, des blocs étanches qui ne laissent passer que ce que seule l’auteure désire. On sent la volonté jusqu’au boutiste de cracher les mots, sans concession et sans débats préalables. Le lecteur est pris au pied d’un mur épais, il est impossible de survoler les pages, il faut les creuser, malaxer leurs humus. L’œil d’Emilie Décamp scrute, il veille. Ça commence par un élan d’amour envers l’être aimé, des mots réalistes qui relatent la pleine conscience de l’auteure... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2015

Commentaire sur "Poèmes inédits" de Jacques Degeye

Jean-Marie MOTTOUL (directeur honoraire au Ministère des Finances et grand lecteur) donne son avis sur POEMES INEDITS de Jacques Degeye   A propos des « Poèmes inédits » de Jacques Degeye  Dans sa dernière publication, Jacques Degeye se livre à l’exercice de la poésie pour délivrer à notre monde, des messages d’alerte. Jérémie des temps modernes, il fait œuvre de vigilance sans laquelle, dit-il, nul poète ne peut être inspiré. Voilà une condition qui ne fera pas défaut à notre poète en herbe, au regard... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2015

"Dégâts collatéraux" dans la Revue Indépendante‏

DEGATS COLLATERAUX de Christine Brunet, Ed. Chloé des Lys Publié le 16 juin 2015 par Le Syndicat des journalistes et écrivains Lien vers l'article Les éditions Chloé des Lys ont eu la bonne idée de regrouper deux opus de Christine Brunet « Dégâts collatéraux » et « dragon bleu ». En 500 pages « Dégâts collatéraux » vous mènera du Jura jusqu’à Naples. D’importantes sommes d’argent disparaissent lors des transferts sécurisées vers l’Italie. A Naples, des témoins sous protection sont débusqués et purement éliminés.... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2015

Salvatore Gucciardo, « Méandres »

Par sa vision cosmique qui n’élude en rien l’intimité de l’être - jusqu’à son inconscient « onde qui vibre sous les turbulences du temps » écrit le poète - Gucciardo refuse toujours le chemin qui sépare  l’être du peu qu’il est face à la grandeur cosmique. Il n’épargne en rien les pas les plus épars qui portent où nous  allons sans but, sans boire l'eau des rivières, sans allonger la main sur la butte de terre de sable. Ils font de nous des marins d'eau douce incapables de  contempler l'ode des libellules sur... [Lire la suite]
Posté par chloe_des_lys à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]