... l'innocence !

 

9782874592416_1_75

 

Résumé

« C'est vrai que c'est beau, l'innocence » C'est cette phrase, prononcée par un personnage tout près de la fin de ce livre qu'il doit son titre. Il contient trois histoires que l'auteur a écrites pour ses petits-enfants naturistes et leurs amis. Dans la première, c'est Sandrine qui raconte comment, en compagnie de son cousin et de sa meilleure amie, elle a failli rester prisonnière des ruines du château de La Motte. La seconde accompagne Kévin, partant en vacances avec ses parents à Marseillan, qui va vivre,avec la fille d'un ogre rencontré sur l'autoroute une aventure fantastique.

La troisième est le journal de Malaurie, dont les parents divorcés mais restés amis recomposent deux nouveaux couples, avec ses questions, ses histoires d'amitié et, avec Chloé, la découverte du naturisme. Car cette découverte est, au fil de ces trois histoires très différentes, le point commun entre leurs trois héros.

 

Extrait

C’est arrivé d’abord parce que Manon est... disons pas toujours très obéissante. Moi non plus d’ailleurs, mais là c’était elle. Ensuite parce qu’Alex voulait lui montrer qu’il n’était pas un dégonflé et parce que, finalement, c’est toujours Alex qui décide.

Manon, je ne veux pas en dire de mal parce que c’est ma meilleure amie. C’est vrai qu’elle est un peu fofolle, mais c’est pour ça que je l’aime, moi qui suis sage, enfin il paraît. On dit ça parce que j’aime bien lire et que j’ai des bonnes notes à l’école. Je la trouve très jolie aussi. J’aurais bien aimé avoir les yeux presque noirs et les cheveux bruns, comme elle. Les cheveux blonds et les yeux bleus, moi je trouve ça nul. Mais elle, elle aurait préféré. Enfin, il faut faire

avec ce qu’on a, comme dit Maman. À part ça, on a le même âge, neuf ans et demi, et on se quitte le moins possible. C’est moi qui ai demandé à Mamie qu’on l’invite à finir les vacances avec nous à La Motte. J’aurais bien aimé qu'elle vienne plus tôt, mais ses parents s’étaient organisés autrement. C'est un peu compliqué parce qu'ils sont divorcés, alors Manon doit passer un mois avec son père.

Les vacances, on les passe toujours à La Motte, avec mes cousins, Alex, qui a dix ans, et son petit frère Ludo, qui vient d'en avoir sept. Alex, on l'on a surnommé Mac-Gyver parce qu’il trouve toujours des astuces pas possibles, comme dans la vieille série télé. Ils ne connaissaient pas Manon, et dès qu’elle est arrivée ils sont tombés raides amoureux d’elle, tous les deux.

Ils disent que ce n’est pas vrai, que je dis ça parce que je suis jalouse. Mais c’est idiot : mes cousins, c'est comme des frères. Quand on était plus petits, on prenait notre bain ensemble, et dans la piscine de Mamie, on se baignait tout nus. Même encore maintenant, des fois, le soir, quand on est déjà en pyjama et que l'envie nous prend d'y retourner avant d'aller nous coucher. Nos parents, ça les amuse. Mais Maman a dit qu'il ne faudrait pas faire ça quand Manon serait là, parce que ça pourrait la gêner. D'ailleurs Alex a dit que de toutes façons il n'allait pas se mettre tout nu devant une fille. J'ai dit : « Et moi, je ne suis pas une fille ? » Il a répondu : « Toi, c'est pas pareil ! »

Tout ça pour dire que mes cousins amoureux de ma meilleure amie, je n'ai pas de raison d'être jalouse.

 

Biographie

Né en 1937 à Cagnes-sur-mer où il s'est marié en 1959 et où il est désormais revenu après un long périple, Guy Barbey a attendu d'être un grand-père retraité pour écrire ces histoires et quelques autres pour ses petits-enfants. Il avait au paravant publié un roman intitulé « Un bonheur » Une longue carrière dans l'Education Nationale l'avait conduit en Franche-Comté, puis à La Réunion où ses deux filles ont passé leur enfance, puis successivement dans les ENNA, alors centres de formation des professeurs de Lycées Professionnel, de Lille, puis Lyon, puis Toulouse, dont il fut le dernier directeur, avant de la terminer par un septennat à la tête d'un Lycée niçois. À l'époque où il a écrit ces histoires il habitait une villa dans l'arrière-pays niçois et ses quatre petits-enfants aimaient y passer leurs vacances au bord de la piscine, parfois en compagnie de leurs meilleurs amis.

Il a depuis écrit beaucoup d'autres histoires publiées dans son blog, les unes prolongeant ce recueil, les autres s'adressant plutôt à un public d'adultes, et un roman adapté d'un scénario de son ami Pascal Fiévet dont la parution est programmée pour février 2013.

 

Auteur : Guy Barbey

Titre : … l’innocence !

Editeur : Edition Chloé des lys

ISBN : 978-2-87459-241-6

Prix : 17,10€